Mes petits béguins – Mars 2018

Mars touche à sa fin, l’heure est venue de faire le point sur toutes les belles découvertes, ou re-découvertes, faites au cours du mois ! J’inaugure donc une nouvelle catégorie sur mon blog, celles des petits béguins ! Vous y retrouverez un pêle-mêle lifestyle de ce qui a su capter mon attention au cours du mois, qui mérite, à mon sens, d’être partagé !

♥ BEAUTE : le shampoing scalp de john masters organics

Comme je vous l’expliquais en début d’année, vider mes placards (et tout particulièrement ceux de ma salle de bain) fait partie de mes objectifs 2018. On peut donc se demander pourquoi j’ai un coup de cœur sur un shampoing ce mois-ci… Aurais-je, au bout d’à peine un trimestre, déjà fait un trait sur mes résolutions 2018 ?
Et bien, non ! Il s’avère que par une heureuse et fortuite coïncidence, Melissa, qui tient le blog Golden Wendy, a publié une revue sur les produits john masters organics au moment-même où ma fleur de shampoing commençait sérieusement à diminuer comme une peau de chagrin. Son enthousiasme m’a poussée à me renseigner sur les produits de cette marque, que je ne connaissais que de nom. Après avoir passé au crible tous les ingrédients du shampoing scalp, j’ai décidé de lui donner une chance, dans la mesure où il ne contient qu’un seul ingrédient considéré seulement « satisfaisant » par La Vérité sur les Cosmétiques.


Je suis très satisfaite de ce produit ! Je ne suis pas critique beauté, je ne vais pas vous décrire avec une précision folle son odeur, sa texture, son effet sur mes cheveux (si c’est ce que vous recherchez, alors je vous invite à aller lire la revue de Melissa 😉 ), je peux simplement vous dire que ce shampoing participe tout à fait à transformer mes douches en instants plaisir, en tous petits riens, tout ceci en restant clean, et sans abîmer mes cheveux. Ça suffit pour faire partie de mes béguins !

♥ SERIES : La casa de papel

Avec Ben, nous venons de commencer la série La casa de papel, diffusée sur Netflix depuis fin décembre 2017. Il s’agit d’une mini-série espagnole de 15 épisodes dans son format original (pour la diffusion internationale, Netflix a redécoupé la série en 23 épisodes), mettant en scène huit voleurs qui, menés par « Le Professeur », tentent le meilleur casse de tous les temps.
Nous n’avons pas fini la première saison, mais c’est déjà un gros coup de cœur. Ça l’a été pour moi dès le premier épisode, pour tout vous dire, et j’espère vraiment que ça le restera au fur et à mesure de notre visionnage. Je trouve les personnages attachants, la narration de Tokio (personnage principal, avec « Le Professeur ») exquise, et je me délecte de ce casse qui me semble, jusqu’à maintenant, plutôt bien pensé. Il faut dire aussi qu’un casse bien mené, c’est déjà un très bon point à mes yeux, je suis particulièrement friande de ce type de pitch. Toute la journée, j’attends impatiemment le soir pour m’enfoncer dans le canapé et mater de nouveaux épisodes avec mon chéri ! Si je n’aimais pas tant ces moments à deux, je regretterais presque de ne pas avoir commencé la série seule, et de ne pas profiter du calme de mon congé maternité pour la « binge watcher ».

♥ FEEL GOOD :  Le podcast Change ma vie

Le podcast Change ma vie de Clotilde Dusoulier fait beaucoup parler de lui en ce moment, parmi les blogueuses que j’aime suivre. Après en avoir entendu du bien une fois, deux fois, trois fois, ma curiosité a été piquée, et j’ai décidé d’aller voir par moi-même de quoi il s’agissait. C’est le tout premier podcast que j’écoute. Je ne savais même pas comment on écoutait un podcast avant de m’intéresser à celui-ci (heureusement, google est mon ami, et j’ai vite appris à me débrouiller pour avoir accès à ce contenu d’un tout nouveau style pour moi).
Change ma vie, c’est donc un podcast qui propose des « outils pour l’esprit ». Et ça tombe plutôt bien, parce que je suis à la recherche d’outils pour mon esprit, voyez-vous ! Clotilde Dusoulier se décrit comme étant une exploratrice de sa vie intérieure, et dans chaque épisode, elle nous fait part de ses découvertes et de ses outils en terme de développement personnel. Le contenu proposé est bien structuré, mais assez dense si l’on veut bien tout assimiler.
J’ai choisi d’écouter ce podcast dans l’ordre (plus ou moins), j’ai donc écouté les épisodes 1 à 4, puis j’ai enchaîné sur le 46ème épisode, puisqu’il approfondit l’exercice du « flot de pensées » proposé dans les épisodes 1 et 3. En cinq épisodes seulement, j’ai déjà découvert deux outils : le « flot de pensées » et le « modèle de Brooke », qui me plaisent tous les deux. Je ne peux pas faire de retours pertinents sur les plus et les moins de ces deux outils, ni vous dire à quel point ils ont changé ma vie pour l’instant, car je n’ai bien évidemment pas assez de recul ; mais cependant, si vous êtes intéressés par le développement personnel, si c’est quelque chose qui vous attire ou sur lequel vous choisissez de vous axer, je vous conseille vivement de donner une chance à ce podcast, qui, pour moi, est un véritable bijou !

♥ MUSIQUE : Nature Boy

J’ai redécouvert cette chanson, je l’avoue, grâce à l’interprétation qu’en a faite une des candidates de The Voice. Soyez-bien assurés que je n’assume pas tout à fait de regarder The Voice, malgré le fait que j’ai bien conscience de ne pas être la seule à le faire. Admettre publiquement qu’on peut passer ses samedis soirs devant TF1, ça casse tout de suite une image, n’est ce pas ? Bref, passons sur ce point, et revenons-en à nos chansons.
Nature Boy, tout le monde la connait, parce qu’elle est dans la B.O de Moulin Rouge. Elle est magnifique cette chanson.
Mon rapport à la musique est assez particulier : pour commencer, j’ai rarement l’idée, toute seule, d’aller mettre de la musique. S’il y en a chez moi, c’est parce que mon chéri a choisi d’en diffuser (ou parce que mon fils en réclame, il adore ça, il a même des morceaux préférés !). J’arrive désormais, quasiment tout le temps, à tolérer qu’il y ait de la musique à la maison ; il y a quelques années, je demandais systématiquement à ce qu’on coupe le son, au bout d’une durée plus ou moins longue d’écoute. Nous écoutons régulièrement des playlists spotify toutes prêtes, elles sont parfaites en bruit de fond pour moi. Alors que Ben va repérer dans une playlist un titre, un artiste qui lui a plu, moi, mises à part d’incroyablement rares exceptions, je suis incapable de savoir si j’ai aimé ce que j’ai entendu.
Je mentirais cependant en prétendant n’aimer aucune chanson, ni aucun artiste : j’aime la musique de Bruce Springsteen, certaines chansons de Noir Désir, certaines de Placebo ou de Muse, de la Rue Kétanou, de Raphaël et de Charlie Puth etc… C’est hétéroclite, c’est varié, et je me dis souvent que je devrais prendre le temps de me créer une playlist personnelle, avec toutes les chansons que j’aime bien. Si je le fais un jour, je prendrais le temps d’y inclure une jolie version de Nature Boy 😉 Parce que vraiment, vraiment, je l’ai en tête depuis que je l’ai réentendue, et je ne m’en lasse pas !

♥ MODE : Le dressing idéal

Je ne suis pas la mieux placée pour parler « mode ». Je ne suis pas une « modeuse », je ne suis pas (à) la mode, je m’en désintéresse même carrément.
Je ne suis pas non plus une serial shoppeuse : ces derniers mois j’ai pris plus de plaisir à vider mon dressing qu’à le remplir. J’ai récemment décidé de « capsuliser » ma garde robe, de ne plus avoir deux fois – ou plus – le même type de vêtement pour le même usage (exemple : pourquoi posséder trois exemplaires d’un même type de tee-shirt, disons, manches-courtes-col-V, et tous de la même couleur ?), et de me débarrasser d’une vieillerie pour chaque nouveauté qui entrerait dans ma garde-robe. Pour couronner le tout, j’ai décidé que chaque nouveauté se devait d’être éthique et responsable (note pour moi-même : il va donc falloir que je fouine sur le web à la recherche de marques éthiques et responsables).
Le tableau étant posé, on peut s’étonner de voir parmi mes petits béguins du mois un blog « mode ». Mais le dressing idéal a ceci de particulier qu’il fait la part belle aux basiques, aux intemporels. C’est un tout jeune blog, conduit par une blogueuse chevronnée néanmoins, qui ne pousse pas à la sur-consommation en matière de mode. Le but de ce blog est d’inspirer les lecteurs pour la création de leur dressing idéal, rien dans ce but ne vient contrarier mes propres « convictions » en matière de consommation de mode. J’aime le discours tenu sur ce blog, même si je ne suis pas fan de toutes les pièces / tous les styles qui y sont présentés (par exemple : je ne prévois pas, dans ma vie, d’acheter un jour une chemise en jean ou un imprimé léopard… Après, la vie est longue et il paraît que seuls les imbéciles, vous connaissez la suite 😉 ).

Et vous, dîtes-moi, quels sont vos coups de cœur du mois ?
Ce billet vous a t’il permis de faire de nouvelles découvertes ?

6 commentaires à propos de “Mes petits béguins – Mars 2018

  1. Je partage ton avis sur le dressing idéal que j’ai découvert en même temps que toi. Et comme on doit être connectées j’ai aussi écouté mon premier podcast de toute la vie mais c’était celui d’Eleonore Bridge sur le fait de travailler de chez sois. Et puis il y a toi aussi, jolie plume qui fait écho chez moi mais tu devrais faire plus d’autopromo je rate tes articles sinon 😉

    1. Oh, merci Jessica pour ce gentil commentaire <3
      Ahaha, j'ai vécu un grand moment quand j'ai cherché sur internet "comment écouter un podcast ?". Ça me donnait l'impression de chercher "pourquoi et comment sortir de sa caverne ?" XD
      Il va falloir que j'aille voir ce qui se fait de beau chez Eleonore Bridge, je ne connais pas du tout !
      Quant à l'autopromotion, c'est pas facile ^^ Déjà, ouvrir un blog pour parler de soi, c'est une démarche... puis dire au peuple "allez voir, je parle de moi !", c'est pas encore tout à fait naturel 😉 Mais, laissons le temps au temps, dans 1 an je serai à l'aise sur la blogosphère !

  2. Coucou Ninon!
    très chouette ce nouvel article!
    Je pense qu’on va se mettre à regarder la série de netflix avec Damien, merci pour l’idée, on ne savait plus quoi regarder 🙂
    je suis allée faire un tour sur « ledressingidéal », une belle découverte, merci!
    des bisous!

    1. Coucou Albane !
      Ça me fait plaisir de te voir ici 😉
      Oui, tu vas voir, la série elle est chouette ! Et puis, c’est un format « mini-série » : une fois la saison 1 et 2 terminées, il ne devrait plus y avoir d’autres épisodes. C’est un bon point je trouve : je commence à me lasser des séries qui durent des années et des années, dont chaque saison se termine sur un cliffhanger de fou, et pour lesquelles tu dois ensuite patienter de longs mois avant d’avoir la suite !
      Des bisous miss !

  3. C’est chouette comme idée d’articles. plein de positivité.
    C’est la deuxième fois en quelques jours que j’entends parler de ces podcast, est-ce que j’attends une troisième fois pour y voir un signe?
    Quand au léopard, moi j’aurai juré ne jamais y adhérer. Et puis il y a 3-4ans, j’ai vu une paire de chaussures léopard à frange style mocassin (!!!). C’était vraiment trop audacieux pour que je l’assume, vraiment pas moi mais y avait un truc. Depuis elles me hantent et en ce moment j’ai très très envie de baskets léopard. Ouf, tu as avoué pour The Voice , j’avoue pour le léopard. Ca fait du bien de se confesser!

    1. Merci Maman Nouille !
      Oui, j’essaie de me focaliser sur ce qui est chouette, alors au lieu de « tops & flops », je vais faire des listes de « tops & tops », voilà !
      Haha, on a toutes les deux nos petits « inavouables avoués » XD. Pour le léopard, j’ai rien contre chez les autres, hein, mais je t’avoue que je ne pense pas, à une quelconque moment de ma vie, passer en mode « Ninon de la jungle ! » hahaha !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *