Hello 2018 !

2018 est, pour moi, une année « à projets ».
Je ne commence pas chaque nouvelle année avec une idée précise de ce que j’aimerais accomplir au cours des 12 mois suivants – mais pour 2018 (pourquoi cette année-là plutôt qu’une autre ?), j’ai des objectifs.
Des objectifs, rien que ça ! Et histoire qu’ils soient gravés dans la roche (ou sur le net), je vais les lister ici, à la vue de tous.

Objectif 1 : Ouvrir mon blog

A priori, puisque j’ai publié cet article, je peux déjà rayer cet item de ma to-do-list.
Ouvrir un blog. Je mentirais si je disais que c’est un souhait de longue date, ou bien LE truc qui me fait rêver depuis toujours sans que je n’ose me lancer. C’est plutôt un projet en dormance qui a eu du mal à se révéler. Je travaille sur cette idée de brouillon depuis un bout de temps, je ne savais pas trop comment la concrétiser. Mais à force de gamberger, à force de discutions avec l’homme qui partage ma vie, à force de lire des blogs aussi, toujours plus, j’ai compris que j’avais envie de créer cet espace pour moi et de voir où ça allait me mener. Alors, allons-y !

Objectif 2 : Uniquement me concentrer sur l’essentiel

On part dans un tout autre registre, là, n’est-ce pas ?
De cette phrase : « uniquement me concentrer sur l’essentiel », j’ai envie de dire deux choses (là, comme ça, à chaud, je vous livre ma pensée) :

  • C’est plus qu’un simple objectif, c’est une ligne de conduite.
  • C’est plus qu’une ligne de conduite, c’est réellement un objectif.

(Oui, j’ai souvent du mal à me mettre d’accord avec moi-même.)

Pour la petite histoire : j’ai choisi de suivre la ‘map-to-your-true-heart online class‘, dispensée par mon amie Alexandra (si vous ne connaissez pas Alexandra, vous devriez – non, elle n’est pas au courant que j’écris ces lignes). Alexandra a demandé à chaque participant de cette online class de se choisir un mantra pour l’année 2018. J’ai dû réfléchir, réfléchir vraiment beaucoup, à ce que je souhaitais pour moi pour 2018. J’ai hésité à prendre ‘do everything with love‘ pour mantra, puis j’ai finalement choisi « uniquement me concentrer sur l’essentiel ».

J’ai tendance à me prévoir PLEIN TROP de choses à faire dans la vie : ça va de trop de choses à faire en une journée, en un week-end, à trop de choses à faire tout court.
Je vous le donne en mille : je ne réalise pas ¼ de ce que je souhaiterais faire, car je ne priorise pas, je ne vais pas à l’essentiel, je papillonne, je perds du temps. Ce comportement induit chez moi beaucoup de frustration. Et quand je dis beaucoup, je veux dire BEAUCOUP. Il est donc grand temps de me recentrer, de connaitre mes buts et de les poursuivre, d’écarter ce qui pourrait me distraire, et de lâcher prise vis-à-vis de ce que j’aimerais faire mais qui n’est pas essentiel et que je n’ai pas le temps de faire.

Cette réflexion trouve son origine dans le fait qu’en 2018, je vais devenir maman pour la 2nde fois – cette fois-ci, je sais à quoi m’attendre*.
Je sais que je ne suis pas une wonderwoman (en fait, j’en suis une comme beaucoup d’autres mamans d’ailleurs, mais ça n’ajoute pas pour autant une dizaine d’heures à mes journées, soyons francs. Je n’ai donc simplement pas le temps de tout faire).
Je sais aussi que je souhaite vivre cette 2nde expérience de la maternité différemment de la première (et peut-être même mieux que la première ?), et pour cela il faut que dans ma vie, il y ait beaucoup de ‘Let it go, let it go!‘ et de ‘je me concentre sur l’essentiel’.
Maintenant, prions pour que je sache où est l’essentiel !

*(enfin, je crois… – c’est le moment où toute maman de 2 enfants ou plus explose de rire en se disant « brave gamine, si réellement elle savait..! »)

Objectif 3 : Me remettre à la photographie

Aura-t-on vu une liste d’objectifs avec moins de cohésion entre chaque objectif ? (Cette question attend réellement une réponse – juste au cas où on se demanderait.)
La photo et moi… il y eut un temps où ça ne faisait qu’un. C’était le temps du je-vis-au-soleil-en-pleine-recherche-d’emploi-dans-une-région-pas-dynamique-du-tout-alors-j’ai-plein-de-temps-pour-moi (soit en 2013-2014). Je faisais des photos, je créais des images, j’aimais ça, puis tout s’est arrêté. Et ça me manque.
Alors, arrivée d’un bébé aidant, ouverture d’un blog aidant aussi, je décide de ressortir mes appareils – l’instantané, l’argentine, le reflex numérique – et de shooter, tout, n’importe quoi, d’aimer ou de ne pas aimer ce que je fais, mais de le faire quand même. Voilà.

Objectif 4 : Vider mes placards

(Ce moment où le lecteur abasourdi pense « encore un objectif à la noix… »)
(Oui, j’aime prêter une voix au lecteur, au cas où il n’ose pas commenter 🙂)

Comment expliquer cet objectif ? Disons que je me suis rendue compte, en 2017, que j’avais beaucoup de choses. Je suis aussi un peu tombée la tête la première dans la tendance minimaliste. Voilà, ça plante le décor.
J’ai eu, par le passé, pour habitude d’avoir des choses dans mes placards (par exemple, du gel douche – rendons les choses concrètes), mais de continuer à en acheter malgré les réserves, parce qu’il y a telle promotion, parce que je ne connais pas cette marque et que le packaging est trop joli et que le parfum est à tomber, parce que de toute façon ça ne périme pas et qu’il faut bien se faire un peu plaisir de temps en temps, non ? Résultat : les réserves ne s’amenuisent pas, et un beau jour, je range ma salle de bain, et j’ai honte de tant de possessions.
Alors oui, on est bien d’accord, je ne suis pas en train d’avouer que je collectionne les Rolex et que je ne sais plus où les mettre, je ne vis pas non plus dans l’opulence la plus indécente qui soit, mais toujours est-il que ce mode de consommation qui était le mien ne me correspond plus.
Donc j’ai fait du tri par le vide, et si j’ai déjà considérablement allégé ma penderie et mes placards à vaisselle, il subsiste du trop-plein que j’ai hâte de voir disparaître, notamment dans :

  • ma salle de bain
  • mon épicerie (avec une panoplie de thés en vrac et tisanes qui en ferait rêver plus d’un, croyez-moi – j’ai des petits problèmes aussi avec le stock de confiture, puisqu’on en est à ce niveau de confidence).

Je déclare donc qu’en 2018, je vide mes stocks !
Pour les produits d’hygiène et de beauté, j’ai commencé par faire don de tout ce qui ne me sert pas (je mets fin à cette habitude de garder juste-au-cas-où), et je n’achète rien que j’ai déjà dans mes placards.
Même combat pour les thés, tisanes et confitures (avec l’arrêt définitif du ‘j’achète-des-sachets-parce-que-c’est-plus-rapide-même-si-j’ai-plein-de-vracs-à-la-maison’ – je suis passée aux filtres à thés et je les prépare à l’avance par lot de 10 ou 15. Vous savez quoi ? C’est particulièrement relaxant d’ensacher du thé en vrac ! (Allez-y, moquez-vous de ma vie.))

Alors, voilà. C’est pas grand-chose, mais c’est déjà bien. Ce sont quatre éléments qu’il me parait important d’introduire ou de réintroduire dans ma vie pour me permettre d’être plus heureuse. Et si au 31 décembre prochain, je constate que j’ai tenu ces objectifs, je pense que j’aurai le droit d’être fière de moi.

Et vous, avez-vous une liste hétéroclite d’objectifs à partager ?

Crédits photos:
Tea, table, floral tea and stain by Neven Krcmarek,
Vintage Nikon by Jakob Owens,
Summertime Tea by quentin lagache,
Drowning photo by Kristopher Roller
(on Unsplash)


A découvrir également

4 commentaires à propos de “Hello 2018 !

    1. Merci beaucoup Charlène ! Oui, des objectifs, c’est toujours utile : on avance mieux lorsque l’on connait son cap ! Je suis contente de voir que tu aimes les photos choisies. En attendant de pouvoir publier mes propres photos, j’essaie d’illustrer ce blog au mieux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.