J’ai souvent répété, après la naissance du petit-petiot, que pour notre deuxième enfant, nous ferions une liste de naissance.  D’abord, parce que tout le monde, ou presque, nous a à l’époque demandé si on en avait prévu une, et que nous finissions par être gênés de répondre non (et de laisser les gens dans l’embarras). Ensuite, parce que pour un deuxième enfant, les besoins sont restreints, ce qui laisse plus de chances à ceux qui souhaitent offrir quelque chose de mal orienter leur choix et à nous de recevoir un article que nous posséderions déjà. Il y a un mois […]