Les petits riens, comme je choisis de les nommer, sont ces choses que l’on peut facilement faire ou mettre en place, qui ne dépendent ni de la présence d’autrui ni d’un certain concours de circonstances, et qui ont le pouvoir de nous rendre heureux, ou tout simplement nous faire du bien. Je vous invite à découvrir (et partager !) ces petits outils « feel good », pour un peu plus de douceur au quotidien.


En décembre dernier, Victoria partageait sur son blog Mango & Salt ses goûts bizarres, et invitait ses lecteurs à en faire de même. Le concept est très simple : il s’agit de lister les petites choses qui nous définissent tout en nous plaçant à contre-courant vis-à-vis de l’opinion générale (ex: un goût prononcé pour quelque chose qui suscite généralement une aversion, ou vice-versa).

J’ai été sensible au concept de l’article, ayant souvent l’impression d’être moi-même considérée comme une originale. Je me suis donc introspectée,  pour définir mes propres unpopular opinions. Voyez par vous-mêmes…


Depuis quelques jours, j’ai à la maison un bouquet de fleurs fraîches qui fait sa vie entre la table et l’îlot. Un bouquet qui se fane doucement, se dégarnit peu à peu, mais qui me ravit à chaque fois que je pose les yeux dessus. Un bouquet qui, bientôt, ne sera plus, mais qui sera tôt ou tard remplacé, car j’ai pris une « grande décision » : celle d’avoir régulièrement des fleurs à la maison. J’aime les fleurs depuis longtemps, cependant depuis plus de dix ans que j’ai un « chez moi » qui m’est propre, je n’ai fleuri mes quartiers que deux […]