Six mois, six mois qu’il est né mon loulou, vous y croyez, vous ? Ça va, ça va, je sais bien que oui, je sais bien que je suis la seule ou presque, à n’avoir pas vu le temps passer. Le jour de ses six mois, je me suis imaginée poster une photo cucul sur instagram, avec un texte encore bien plus cucul, du style : encore au mois 1 réveil la nuit, 2 dents, 3 [j’aurais bien trouvé quelque chose], 4 [idem], 5 [je pense que vous commencez à comprendre le délire], 6 mois que je t’aime. Mais bon, […]


Juillet approche à grand pas, et alors que tout le monde se réjouit de la perspective des vacances, moi bizarrement, dans ma tête, je fais le point sur les six derniers mois qui se sont écoulés. Je dis « bizarrement » parce que jusqu’à maintenant, je n’ai jamais été une grande adepte ni des bonnes résolutions à chaque nouvelle année ou à chaque rentrée des classes, ni des bilans de fin d’année, de fin de parcours. Mais dans la mesure où cette année, en début d’année, je me suis fixée des objectifs, assez naturellement mon petit cerveau se met à mouliner en […]


À la naissance de mon premier enfant, il y a de cela un peu plus de deux ans, j’ai été la première à crier au scandale, la première à dénoncer une omerta : on ne m’avait jamais dit que ce serait si dur, si prenant, on ne m’avait jamais dit que je vivrais une vraie tempête. À partir de ce moment-là, pour chaque amie / collègue / cousine /etc. qui m’apprenait qu’elle allait devenir maman, je me faisais un devoir d’être une lanceuse d’alerte. Sans vouloir effrayer personne, je tenais tout de même à témoigner de ma vision de la maternité : […]


Le mois d’avril touche bientôt à sa fin, l’heure de la pause feel good, du bilan bonheur(s) (et du partage de calendrier) a sonné ! Comme on peut facilement s’en douter, une écrasante majorité des petits et grands bonheurs qui ont ensoleillé mes journées d’avril sont liées à la maternité, puisque ce mois-ci, (sonnez trompettes et clairons), je suis devenue maman pour la seconde fois. Pour tomber dans le cliché le plus absolu : accueillir cet enfant, c’est (presque) que du bonheur ! (En aparté : l’avantage d’en avoir bavé – pour rester polie – avec le premier, c’est qu’on s’attend à tout, […]